Eco-gestes

Le Défi écologique – éco-geste n°1

Réduire ma consommation d’eau


Chose promise, chose due : je vous avais promis de me lancer un défi cette année en adoptant de nouvelles habitudes éco-responsable. Et bien l’éco-geste n°1 de ce Défi écologique est, vous l’aurez compris, de réduire ma consommation d’eau.

Certains vont me dire : pas très ambitieux comme premier éco-geste. Rien de nouveau sur la planète 😉

Vous avez raison sur un point : la plupart des habitudes en termes d’économies d’eau sont effectivement connues.

Mais pourquoi alors était-ce ambitieux pour moi ?

Si la plupart des habitudes sont effectivement connues, elles ne sont pas pour autant appliquées.

Et je ne faisais pas exception à la règle.

Certes, j’avais adopté quelques basiques avant de faire ce blog.

Mais j’ai découvert deux choses en recherchant des informations sur le sujet.

La première, c’est qu’il me restait une bonne marge de progrès.

Je vous laisse d’ailleurs apprécier le détail ci-dessous.

La deuxième, c’est que j’ignorais un certain nombre d’éléments sur le sujet.

Et je ne pense pas être la seule.

Je me suis donc dit, tant qu’à faire, autant les partager avec vous.

Qui sait, je pourrais bien vous apprendre quelque chose.

Saviez-vous, par exemple, ce qu’est l’empreinte eau ?

Je vous donne la réponse dans cet article entre autres informations utiles.

Inutile de me remercier, c’est tout naturel 😉

Pour les moins patients, je propose un résumé en fin d’article.

Comme toujours, n’hésitez pas à commenter, nous faire part de vos retours d’expérience, partager voire même liker.

Sophie

Eco-geste n°1 – Ce que je faisais déjà avant de lancer ce blog

Utiliser un gobelet à dents plutôt que laisser l’eau couler (c’est économique et c’est aussi plus pratique)

Prendre une douche plutôt qu’un bain (qui a réellement le temps de prendre un bain quotidien ?)

Arrêter l’eau quand je me mets du shampoing

Ne pas arroser la pelouse (intérêt si on ne gère pas un parcours de golf ? En plus je vis en Normandie et une pelouse jaunie ne me pose aucun problème)

Arroser les fleurs du jardin et le potager uniquement le soir

Faire fonctionner à pleine charge lave-vaisselle et lave-linge

Pas si mal, non ?

Mais vous l’avez sans doute compris, ces gestes me coûtaient peu car j’y trouvais un aspect pratique ou économique.

J’ai donc décidé de bousculer d’autres habitudes.

Eco-geste n°1 – Ce que j’ai fait depuis

Détecter et réparer les fuites éventuelles

Pour tout vous dire, j’ai réemménagé dans ma maison que j’avais laissée pour une location car nous la trouvions un peu juste pour une famille recomposée.

Cette fois-ci, c’est le budget un peu juste qui a fait que nous sommes revenus y habiter.

Et c’est là que les ennuis ont commencé à arriver les uns derrière les autres.

Sachez, par exemple, que les robinets et vannes n’aiment pas du tout être inutilisés pendant une période prolongée.

Je n’ai donc pas eu besoin de chercher les dysfonctionnements. Ils sont venus à moi. Des robinets, par exemple, me sont restés dans les mains, d’autres ont commencé à goutter ou fuir au niveau du joint. Puis ce fut le tour de la chasse d’eau qui a décidé de s’y mettre à son tour…

En ce qui vous concerne, ce ne sera peut-être pas aussi voyant.

Voici une méthode pour vérifier la présence éventuelle de fuites :

Avant de vous coucher, vérifiez que tous vos robinets sont bien fermés puis notez les chiffres affichés sur votre compteur.

Puis, le lendemain, avant d’utiliser de l’eau (toilettes, robinet…), allez vérifier de nouveau les chiffres sur votre compteur.

S’il y a une différence, c’est qu’il y a une fuite.

Avant de faire appel à un professionnel, faites des vérifications simples pour la localiser :

  • Robinets : vérifiez tous les robinets au niveau des embouts et des jonctions.
  • Toilettes : Ouvrez le réservoir. Si vous entendez un sifflement, il y a une fuite. Autre moyen : verser un colorant alimentaire dans le réservoir. La présence de colorant dans la cuvette vous indiquera une fuite. Avant de tout changer, vérifiez l’état des joints.
  • Chauffe-eau : la soupape du chauffe-eau est souvent reliée au reste des canalisations. Vérifiez qu’il n’y ait pas une fuite sur le tuyau ou un sifflement qui pourrait vous en indiquer une.
  • Canalisations intérieures : vérifiez si des signes d’humidité apparaissent sur les murs qui cachent les canalisations. En général, c’est au niveau des jonctions qu’elles se situent.
  • Canalisations extérieures : pour vérifier s’il y a une fuite entre le compteur et votre habitation, fermez la valve d’arrivée d’eau et observez votre compteur. S’il ne s’arrête pas, il y a probablement une fuite dans les tuyaux qui relient votre compteur à la maison.
Acheter du matériel permettant des économies d’eau

Vous l’aurez compris : il m’a fallu acheter du matériel en urgence.

  • Un bloc de chasse d’eau (nous avons bien sûr commencé par changer les joints mais le bloc semblait fissuré).
  • Deux robinets (un pour la cuisine, un autre pour la salle de bain)

Et c’est là que j’ai découvert que certains modèles étaient plus économes que d’autres (une des infos présentes sur l’étiquette du rayon). Je connaissais les mousseurs mais cela a apparemment encore évolué (butée éco-stop, aérateur réducteur de débit…). Autant dire que j’ai passé un peu plus de temps que prévu dans le magasin de bricolage à comparer prix, dimensions et pourcentage d’économies d’eau promis.

Ne pas pré-rincer

Que ce soit la vaisselle ou des contenants à jeter, il est complètement inutile de rincer ou laver.

Non, on ne met pas au lave-vaisselle des boîtes, bocaux ou bouteilles avant de les trier.

Tout d’abord, parce que cela consomme inutilement de l’eau. Ensuite, parce qu’en le faisant, votre geste fait doublon. En centre de tri, tous les emballages sont nettoyés. Et de façon beaucoup plus efficace (dans les centres les plus performants, 3 litres d’eau pour laver une tonne de bouteilles en plastique -source : CITEO).

Alors, on se contente de bien vider les emballages et d’enlever un maximum de résidus sur la vaisselle.

Ne plus acheter de bouteilles d’eau

Je n’achète plus d’eau en bouteilles.

Le déclic ?

Et bien mon robinet de cuisine était long à produire de l’eau chaude.

Et sans être l’éco-citoyen de l’année, cela me perturbait de voir l’eau couler juste pour obtenir la bonne température.

J’ai donc acheté une carafe en verre (basique, 1er prix) pour récupérer l’eau dont je me sers comme boisson. Je le faisais déjà pour mes boissons chaudes ou au restaurant mais ne l’appliquais pas encore chez moi.

Bon, les bouteilles me manquent quand même, le goût de l’eau n’étant pas toujours au rendez-vous (avant de découvrir l’astuce du réfrigérateur). Et je n’ai pas encore acheté une gourde pour le tennis. C’est en court !

Pour enlever le goût, rien de plus simple et pas besoin de filtre : on met le contenant 1 heure au frigo !

Carafe simple ou carafe filtrante ?

Pour ceux qui ont peur de consommer l’eau du robinet, voici un site pour en vérifier la qualité : https://www.quechoisir.org/carte-interactive-qualite-eau-n21241/

La carte interactive est issue du site UFC Que choisir. Vous pouvez donc avoir confiance.

Défi écologique - éco-geste n°1 - réduire sa conso d'eau - comparatif coût eau en bouteille et eau du robinet

Image site UFC Que choisir

Certains préféreront utiliser malgré tout une carafe filtrante.

A vrai dire, comme je suis passée directement par la solution « eau du robinet sans filtre », je n’en voie pas l’utilité aujourd’hui.

D’une part, je n’ai pas eu de problème avec l’eau du robinet.

D’autre part, des proches m’ont indiqué avoir arrêté d’utiliser leur carafe filtrante car cela revenait plus cher que d’acheter de l’eau en bouteilles.

Cela semble être confirmé par l’UFC Que choisir : l’eau filtrée serait 65 fois plus coûteuse en moyenne que l’eau du robinet sans parler de l’impact environnemental (filtres…).

Peut-être avez-vous eu la même expérience ?

Dans tous les cas, que ce soit une carafe avec ou sans filtre, attention à ne pas les transformer en nids à bactéries :

  • A utiliser uniquement avec une eau du robinet potable.
  • Respecter les consignes du fabricant (mode d’emploi, fréquence de nettoyage et de changement de filtre)
  • Conserver la carafe au réfrigérateur.
  • Consommer l’eau filtrée ou non dans les 24 heures maximum

Attention : l’eau filtrée n’est pas du tout indiquée pour certaines populations (par exemple : alimentation des bébés, personnes suivant un régime alimentaire pauvre en sodium ou potassium…)

Pour plus d’infos

UFC Que choisir: https://www.quechoisir.org/actualite-carafes-filtrantes-inutiles-voire-pire-n25672/

ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) : https://www.anses.fr/fr/content/carafes-filtrantes-l%E2%80%99anses-rappelle-les-r%C3%A8gles-de-bon-usage

Stopper l’eau quand je me savonne

J’arrête dorénavant l’eau de ma douche quand je me savonne. Et j’essaie de limiter la durée de ma douche également.

Ça a été l’éco-geste le plus compliqué pour moi, je crois. Non seulement je suis frileuse mais surtout, j’adore traîner sous la douche. Ça me manque vraiment. Et pour tout vous avouer, je ne promets pas que je ne le ferai pas de temps à autre. Moins souvent et moins longtemps bien sûr. Mais qui n’a jamais craqué pour un chocolat lors d’un régime ?

Utiliser moins de savon et de shampoing

C’est purement mathématique :

Moins de shampoing ou de savon = temps de rinçage et consommation réduits.

Et certains sont plus ou moins faciles à rincer, notamment quand ils sont dits « nourrissants » (à intégrer dans le critère d’achat ?). Prochaine étape ?

Autres pistes pour aller plus loin dans la démarche

En ce qui me concerne, comme il s’agit d’achat de matériel, j’attendrai d’en avoir le besoin (utilité ou remplacement) :

  • Robinets thermostatiques pour éviter de gaspiller l’eau ou de se brûler
  • Robinets automatiques à cellule de détection
  • Chasse d’eau à double poussoir (mettre une bouteille dans le réservoir des toilettes si vous n’en avez pas pour limiter la quantité d’eau évacuée)
  • Pommeau de douche avec stop eau
  • Récupérateur d’eau

Et une astuce que je n’ai pas encore essayée : 10cl d’eau uniquement pour faire la vaisselle à la main

Calculez votre consommation d’eau

Nous aurions presque dû commencer par ça.

En effet, pour savoir comment faire des économies d’eau, il faut déjà savoir comment nous la consommons.

L’eau est partout dans notre vie. Elle y est d’ailleurs essentielle.

Nous l’utilisons pour :

  • boire,
  • notre toilette et le lavage des objets de notre quotidien (vaisselle, linge, voiture, maison…),
  • les toilettes,
  • l’entretien de notre jardin…

Et il s’agit là uniquement de notre consommation en tant que particulier.

Pour vous rendre compte de la consommation de votre foyer, vous pouvez bien entendu regarder vos factures d’eau.

Ou, plus ludique, utilisez ce calculateur proposé par le site Eau de Paris et comparez à la moyenne nationale qui est de 150 litres par personne et par jour : http://www.eaudeparis.fr/calculez-votre-consommation-deau/#result

Votre empreinte eau

Comme je vous le disais précédemment, la moyenne nationale de consommation d’eau est de 150L par personne par jour.

Mais cela représente uniquement votre consommation directe.

Pour connaître votre consommation d’eau globale, il vous faut calculer aussi votre « empreinte eau ».

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit du volume d’eau nécessaire à la production de produits alimentaires et industriels et de services que vous achetez.

Pour bien comprendre, voici une image issue du site de Suez.

Défi écologique - Eco-geste n°1 -Economies d'eau et calcul empreinte eau - Exemples Suez

Vous souhaitez connaître votre empreinte eau ?

Voici un outil : www.waterfootprint.org.

A découvrir – Exposition en cours « L’EAU À PARIS »

Pavillon de l’eau

77 avenue de Versailles dans le 16e arrondissement de la capitale

Tél : 01 42 24 54 02 – Mail : [email protected]

Ouvert au public du mardi au dimanche de 14h à 18h sans interruption (fermé le lundi et les jours fériés).

Lieu d’information et de sensibilisation du public sur l’eau.

En plus des expositions permanentes, un parcours ludique est proposé actuellement.

Il permet aux plus jeunes (6-11 ans) de mieux comprendre l’origine, la gestion et le traitement de l’eau potable à Paris. Par le jeu, on peut suivre le parcours d’une goutte d’eau, de la source au robinet.

En résumé

Si vous souhaitez devenir un éco-citoyen de première catégorie, voici les quelques gestes abordés dans cet article sur la consommation d’eau.

  • Calculer sa consommation d’eau en regardant ses factures sur un an ou en utilisant ce calculateur
  • Evaluer son empreinte eau grâce à ce lien et revoir ses achats en fonction : www.waterfootprint.org
  • Détecter les fuites éventuelles et les réparer (robinets, toilettes, chauffe-eau, canalisations intérieures et extérieures)
A la salle de bain :
  • Utiliser un gobelet à dents plutôt que laisser l’eau couler
  • Prendre une douche plutôt qu’un bain
  • Stopper l’eau quand je me mets du shampoing ou que je me savonne
Dans le jardin :
  • Ne pas arroser la pelouse
  • Arroser les fleurs du jardin uniquement le soir
  • Utiliser un récupérateur d’eau
Dans la cuisine et la buanderie
  • Boire l’eau du robinet beaucoup plus économique et à impact environnemental moindre que les bouteilles d’eau ou les carafes filtrantes (carte interactive qualité de l’eau)
  • Ne pas pré-rincer que ce soit la vaisselle ou des contenants à jeter
  • Préférer le lave-vaisselle à la vaisselle à la main sauf personne seule (technique vaisselle à la main très économe)
  • Faire fonctionner à pleine charge lave-vaisselle et lave-linge
  • Utiliser moins de savon et de shampoing pour rincer plus rapidement
Acheter du matériel permettant des économies d’eau
  • Robinets et douches thermostatiques équipés de mousseurs, butée éco-stop, aérateur réducteur de débit
  • Robinets automatiques à cellule de détection
  • Chasse d’eau à double poussoir
Découvrir l’exposition sous forme de parcours ludique au Pavillon de l’eau à Paris

Conclusion

Alors, prêts à vous lancer également ?

Avez-vous appris quelque chose ?

N’hésitez pas à revenir vers moi pour me dire ce qu’il en est, me parler de vos retours d’expérience, partager vos astuces, commenter tout simplement.

Au plaisir de vous lire.

Sophie

Cliquez ici pour retrouver les autres éco-gestes du Défi écologique

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :