Non classé

Journée mondiale sans portable

C’est la journée mondiale sans portable.

En cette journée, mieux vaut ne pas être nomophobe. Quèsaco ?

La nomophobie, contraction de l’expression “no mobile phone” et “phobia”, est la peur excessive de se retrouver sans son téléphone mobile.

Et vous, savez-vous si vous êtes nomophobe ? Cliquez ici pour faire le test.

Sachez que si c’est le cas, vous êtes loin d’être le seul.

Dans cet article, vous retrouverez :

Quelques statistiques,

Ses avantages (raisons de notre addiction) et ses inconvénients,

Quelques pistes pour vous en passer

Car ce magnifique objet est tout sauf éco-responsable que ce soit par sa production, son utilisation ou sa mise au rebut.

Nous finirons enfin sur une note d’humour.

Bonne lecture.


Quelques chiffres pour commencer

Une information issue de Wikipédia : selon une étude, 53 % des utilisateurs de téléphones mobiles (76 % chez les jeunes de 18 à 24 ans, 59% chez les hommes, 48% chez les femmes) au Royaume-Uni ont tendance à être anxieux quand leur téléphone est perdu, à court de batterie ou de crédit, ou qu’ils n’ont aucune couverture réseau.

Nous consulterions notre téléphone environ 200 fois par jour.

Retrouvez d’autres statistiques ici.

Pourquoi sommes-nous accros ?

Aujourd’hui, rappelons-le, ce n’est plus un simple téléphone.

C’est un véritable couteau suisse.

Avec votre téléphone, vous pouvez bien entendu téléphoner mais c’est certainement la fonction la moins utilisée.

Vous pouvez envoyer des textos, consulter et répondre à vos mails, naviguer sur internet, vous repérer grâce à votre GPS, connaître l’état du traffic routier, prendre des photos et les retoucher, jouer, regarder des vidéos et des films…

Et bien plus encore.

Voilà les avantages de votre téléphone portable.

Et si on regardait maintenant les inconvénients

Il vous isole

Se couper du monde avec un téléphone, outil de communication par excellence ?

Pas si étrange quand vous prenez le temps d’y réfléchir. Comme évoqué précédemment, le téléphone est rarement réservé à cet usage.

Prenez le temps de regarder autour de vous, dans une salle d’attente, dans les transports publics…

Le téléphone sert essentiellement à nous faire passer le temps car on ne sait plus attendre autrement : jouer, occuper un enfant, regarder des vidéos, prendre connaissance de l’actualité…

Et c’est même vrai au restaurant, à la maison… Quand le téléphone n’est pas dans la main, il n’est jamais très loin.

Et on ne peut s’empêcher de le saisir dès qu’il s’allume et de répondre immédiatement aux messages reçus.

Il est source d’incompréhension

Le texto, comme le mail, peut être source de malentendu. Pour éviter de vexer, nous abusons même aujourd’hui des émoticônes. Ne serait-il pas plus simple de se rencontrer ou de s’appeler… quand nous avons réellement quelque chose à partager ?

Il met aussi en évidence une incompréhension intergénérationnelle : outre la diminution du niveau d’orthographe du français moyen dû au langage texto, ce dernier complique singulièrement la communication entre parents et enfants.

Journée mondiale sans portable - mon alter éco - message sms texto

Heureusement (ou pas), il existe maintenant des traducteurs de sms !

Il donne l’impression que vous devez être joignable à tout moment

Le nombre de fois où j’ai entendu « Ça sert à quoi d’avoir un portable si tu ne réponds pas ? ».

Je réponds mais pas immédiatement.

Si c’est important ou urgent, il suffit de me laisser un message.

Ce n’est pas toujours facile d’agir ainsi car Il existe une réelle pression sociale sur le sujet.

Que ce soit au niveau professionnel ou personnel, il est devenu normal de devoir répondre aussitôt, quelle que soit l’urgence.

Je vous rassure. Je ne le fais toujours pas, ce qui agace toujours autant mes interlocuteurs.

Mal utilisé, il peut être dangereux pour la santé

Il est maintenant reconnu qu’il faut éviter de le maintenir à proximité ou tout contre votre tête pour une conversation amenée à durer ou quand vous dormez.

De la même façon, il est recommandé, si vous le mettez dans une poche, de préférer la poche arrière de votre pantalon.

Il est une source d’accident

Connaissez-vous les « Smombies » ?

Vous en êtes peut-être un sans le savoir.

« Smombie » est la contraction de « Smartphone » et « Zombie ».

Avez-vous remarqué le nombre de personnes marchant dans la rue complètement absorbées par leur téléphone ?

Cela entraîne malheureusement des accidents qui peuvent se révéler très graves.

C’est vrai aussi bien à pied qu’en voiture.

Il a un véritable impact environnemental

En termes d’énergie mais pas seulement.

Lors de sa production, lors de sa mise au rebut et pendant son utilisation également.

Journée mondiale sans portable - mon alter éco - vrai poids des smartphones

Alors comment s’en passer ou au moins en limiter l’utilisation ?

Voici quelques pistes pour vous aider à le faire au moins pendant cette Journée mondiale sans portable, voire même, soyons fous, sur la durée.

Réapprendre à communiquer autrement : aujourd’hui, journée mondiale sans portable, c’est l’occasion de vous déplacer pour parler avec vos interlocuteurs

Limiter son utilisation au strict nécessaire /aux urgences (si vous disposez d’un téléphone fixe)

Limiter le nombre d’applications : faites le ménage (comme le dit Norman, combien de personnes ont vraiment besoin de l’application « boussole » ?).

Mettre en place des règles « acceptables » par et pour tous : durée maximale d’utilisation par jour, heure d’extinction de l’appareil, interdiction pendant les repas et quand on regarde un film ensemble…

Renouer avec les discussions et les jeux de société traditionnels le soir ou le week-end avec nos enfants.

Conserver le plus longtemps possible son téléphone (avez-vous vraiment besoin du dernier modèle ?)

Lors du prochain achat (quand le nôtre sera en fin de vie), penser au Fairphone, le smartphone durable et éthique : composants électroniques recyclés, fabrication en circuit court, consommation d’énergie réduite, réparable…

Pour terminer sur une note d’humour

“J’ai toujours rêvé d’un ordinateur qui soit aussi facile à utiliser qu’un téléphone. Mon rêve s’est réalisé : je ne sais plus comment utiliser mon téléphone.”

Bjarne Stroustrup

“Tout corps plongé dans un liquide reçoit un coup de téléphone.”

Maurice Roche / Mémoire

Kyan Khojandi – L’ ADDICTION

NORMAN – ACCRO À TON SMARTPHONE ?

ANASTASE : LE TOUR DE MAGIE (Attention : humour noir – âmes sensibles s’abstenir)


Vous avez apprécié cet article ?

Cela vous a convaincu de limiter votre utilisation de portable à l’occasion de cette journée mondiale sans portable ?

Alors, n’hésitez pas à laisser un commentaire, partager, liker.

Au plaisir de vous lire.

Sophie

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • VINCENT PAIMPARAY

    Bonjour Sophie,
    Concernant le remplacement du téléphone au bout de 4 année: pourquoi pas ?
    Mais, c’est sans compter l’obsolescence de l’appareil arrivé à cette barre fatidique des 2 ans et quelques…

    Le nombre de cycle de recharge de la batterie à ses 2 ans fait qu’en général, elle ne tient plus la charge.
    Dans les cas où il est possible de la changer (pas toujours), il faut tenir compte de l’état de santé de la batterie neuve. Une batterie restée des mois dans un entrepôt à se décharger qui plus est à des températures faisant le yo-yo, ce n’est pas bon. Les batteries devraient subir des décharges et recharges à intervalles réguliers. On se retrouve avec une batterie neuve qui ne tient pas toujours la charge alors qu’elle sort tout juste de l’emballage.

    La version d’Android, on est passé de la 4 à la 10 en quelques années et les applications ne veulent plus être installées. Le téléphone bug, il n’y a plus de mises à jour. On a des alertes de sécurité car on utilise un navigateur obsolète, etc..

    Je me suis convertit que très tardivement au Smartphone, trop encombrant, pas assez d’autonomie, j’ai cherché durant longtemps à trouver de vrais remplaçants à mes bon vieux Nokia d’antan qui tenaient 3 semaines sans recharge , et étaient quasi invulnérables (chute, immersion). Mais bon, cette époque est révolue même si je suis peut-être encore un des rares à ne pas avoir de DATA dans mon forfait, j’aurais du mal à revenir en arrière.
    Je pense pouvoir tenir tout de même au delà des 3 ans avec celui-ci et angoisse au moment de le remplacer de trouver un téléphone abordable et performant ne faisant pas 6 à 7″.

  • Sophie Willocquet

    Bonjour Vincent,
    Merci pour ton retour d’expérience.
    Il semblerait que j’aie été plus chanceuse que toi.
    En effet, comme toi, je ne change pas mon téléphone à chaque mode.
    Pour l’instant, les nokia ou samsung que j’ai achetés ont tenu sur la durée.
    J’avoue ne pas être une accro au téléphone. Je l’utilise pour appeler, envoyer des textos et jouer (2 jeux).
    J’utilise parfois Waze. Mais cette appli m’a surtout servi quand il y avait des blocages.
    Pour le modèle suivant, le Fairphone est peut-être celui qui te réconciliera avec les smartphones. Il est réparable ! L’indice de réparabilité des autres appareils obligera peut-être aussi les fabricants à changer.
    A bientôt.

    Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :