Eco-gestes

Défi écologique – éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige

ALERTE ! Le coton-tige est en voie d’extinction. Pour une bonne raison, certes. Le plastique est en train d’envahir nos océans. Et si nous ne faisons rien, il pourrait y avoir autant de plastique que de poissons d’ici 2050. Une véritable catastrophe écologique. Une bonne raison pour vous lancer comme moi dans le Défi écologique. En effet, voici mon éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige en plastique (interdit depuis début 2020).

Pour ceux qui prennent le blog en cours de route, je réalise cette année un Défi écologique.

Objectif : devenir un éco-citoyen modèle en adoptant au moins deux nouvelles habitudes par mois.

Allez vous me suivre sur cet éco-geste n°2 pour trouver des alternatives au coton-tige plastique ?

L’avenir de notre planète est entre nos mains !

Oui, je sais. Ce n’est pas ce seul éco-geste qui va tout révolutionner. Néanmoins, si nous agissons tous, ces petits gestes mis bout à bout, pourraient bien faire la différence.

Eco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique

Comme vous le savez, le coton-tige avec tige plastique fait l’objet d’une interdiction de mise sur le marché depuis le 1er janvier 2020.

Je l’avoue. Je l’ai vraiment appris par hasard pendant les fêtes de fin d’année. Bravo l’éco-citoyen en herbe !

« Il paraît que les cotons tiges vont être interdits à partir du 1er janvier. Je vais vite aller m’en acheter un stock avant qu’ils disparaissent des rayons. »

Panique !!!

J’aurais pu moi aussi me ruer dans un supermarché pour faire un stock. J’y ai d’ailleurs pensé. Après tout, c’est la réaction humaine habituelle quand on nous annonce une pénurie prochaine (essence, nourriture…).

Puis j’ai compris que ce n’était pas digne d’une personne ayant déclaré vouloir devenir un éco-citoyen modèle ou presque.

J’ai réfléchi. En quoi étais-je impactée par cette loi ?

Et bien, elle vise notamment l’interdiction de la vaisselle jetable et des coton-tiges plastique. Je ne suis pas adepte du pique-nique donc peu concernée par la vaisselle jetable.

Par contre, le coton-tige fait effectivement partie de mon quotidien : pour l’hygiène de mes oreilles ou, beaucoup plus rarement, pour le maquillage.

Et même si la mise à disposition dans les magasins était encore autorisée pendant 6 mois pour écouler les stocks, cela ne fait que repousser l’échéance.

J’ai donc décidé :

  1. de regarder de plus près ce qui était conseillé en matière d’hygiène de l’oreille
  2. puis de tester moi-même les alternatives disponibles sur le marché.

Alternatives au coton-tige : conseils d’hygiène de l’oreille

Le cérumen est une protection !

Tous les ORL semblent s’entendre sur ce point : le cérumen (ou cire d’oreille) est une protection de l’oreille. Elle empêche les poussières et autres particules d’entrer dans le conduit auditif.

Vouloir l’enlever du conduit auditif serait donc une erreur.

Selon moi, il y a quand même plus glamour comme protection. Et socialement, ce n’est pas facile à vivre. Je me rappelle mon frère disant à un copain aux oreilles sales : “Tu t’es battu avec un ours ?”. Cela m’avait fait rire, je l’avoue.

Défi éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique - mon alter éco - ours et miel
Image par grafikacesky de Pixabay

Alors que fait-on ? On nettoie ou on laisse ?

Et bien, on nettoie mais différemment et moins souvent.

En effet, le nettoyage de l’oreille n’a pas besoin d’être réalisé quotidiennement.

Un nettoyage hebdomadaire serait amplement suffisant pour les personnes ayant une production de cérumen “classique”.

En cas d’excès de cérumen, nettoyez délicatement le bord du conduit à l’aide d’une serviette humide. D’autres conseillent l’utilisation d’un mouchoir fin avec l’aide du si bien nommé “auriculaire”. Ce petit doigt aurait la taille idéale pour nettoyer l’oreille sans se blesser.

Le coton-tige serait contre-indiqué car son utilisation peut se révéler dangereuse.

Pas convaincu ?

Il vous reste alors les alternatives au coton-tige plastique proposées dans le commerce.

Alternatives au coton-tige plastique : les tests

Maintenant que le coton-tige, véritable objet du quotidien pour de nombreuses personnes, a disparu, quelles solutions s’offrent à nous ?

Bougie auriculaire : dangereuse et inefficace

Défi écologique - éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique - bougie auriculaire - mon alter éco

En brûlant, les bougies auriculaires sont supposées provoquer un ramollissement et une aspiration du cérumen après exposition du conduit auditif à la chaleur.

Seulement, leur utilisation est très controversée (« inefficaces et risque de brûlure, d’eczéma de contact et accumulation de cire » selon le site de la Sécurité Sociale).

Prix indicatif : environ 9€ les 15 bougies

Moi-même, en regardant un tuto sur youtube, j’ai eu peur pour l’intervenant.

Et puis, honnêtement, elles m’ont fait penser directement à l’une des scènes de Shrek. Je vous laisse apprécier :

Nettoyeur d’oreille à spirale – Efficace ?

Défi écologique - éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique - nettoyeur auriculaire à spirale - mon alter éco

Je ne l’ai découvert que récemment via un article (son embout est dans la même matière que le coton-tige en silicone que j’ai testé et dont je vous parle plus bas). L’achat m’a donc paru superflu.

Prix indicatif : environ 12€ avec une trentaine d’embouts lavables

Si vous l’avez testé de votre côté, n’hésitez pas à nous faire un retour via un commentaire.

Produits de nettoyage en spray ou en goutte – Pour une utilisation occasionnelle

Défi écologique - éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique - spray auriculaire - mon alter éco

J’ai utilisé un spray, il y a quelques années, pour nettoyer mes oreilles plus en profondeur (suspicion de bouchon). Il en existe à l’eau de mer (certainement suffisant) ou aux huiles essentielles (attention aux allergies).

Avantage : il permet de nettoyer l’intérieur de l’oreille sans déplacer le cérumen vers le tympan.

Sincèrement, je pense qu’il est surtout prévu pour un usage ponctuel. D’après ce que j’ai lu, il est même plutôt réservé aux personnes ayant des bouchons à répétition.

Si vous en utilisez, faites attention :

  • Pensez à bien évacuer l’eau en penchant la tête et à essuyer délicatement l’oreille ensuite (risque “otite du baigneur” si les oreilles sont laissées mouillées)
  • Ne surtout pas introduire de liquide dans votre oreille si votre tympan est perforé

Prix indicatif : environ 10€ les 100ml

Conclusion : à utiliser ponctuellement.

Bâtonnet japonais ou « oriculi » – A manipuler avec précaution

Défi écologique - éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique - cure oreille oriculi

L’oriculi vient initialement du Japon. Il se présente sous la forme bâtonnet à l’extrémité recourbée en forme de spatule. A l’autre extrêmité, se trouve un pompon ou une bille de bois de couleur pour les différencier entre utilisateurs.

Selon le fournisseur, il faut procéder de la manière suivante :

« Avec la petite spatule, grattez et collectez l’excédent de cérumen dans le pavillon et à l’entrée du canal auditif, sans toutefois y pousser trop profondément votre Oriculi. Récoltez le cérumen à l’entrée de celui-ci, sans trop appuyer sur la peau qui reste tout de même sensible à cet endroit. Essayez de bien couvrir l’ensemble de cette petite zone. Inutile d’appuyer, cela doit rester un geste très doux. Et pour nettoyer le pavillon ? Une serviette humide passée autour de l’index suffira. »

La fréquence d’utilisation est de 1 à 2 fois par semaine. 

L’oriculi doit être rincé puis essuyé après chaque utilisation et désinfecté dès que nécessaire.

Prix indicatif : environ 8€ les 6 oriculis “garantis à vie”

Avantage : il est réutilisable donc économique.

Inconvénient : mal utilisé, il peut être dangereux. Certains ORL le déconseillent fortement.

Moi-même, je me suis fait mal.

En effet, si on ne fait pas attention, on a tendance à l’enfoncer plus loin dans le conduit de l’oreille qu’un coton-tige car l’objet est fin. Or, le tympan n’est pas loin.

J’ai essayé à deux ou trois reprises mais je n’ai pas été convaincue.

Outre la douleur et le danger pour le tympan si on le manipule mal, je n’ai constaté aucune efficacité visible. Le bâtonnet semblait aussi propre qu’au 1er jour. Or, l’utilisation de mon coton-tige a montré qu’il restait du cérumen. Trop perfectionniste ?

Peu concluant pour moi.

Le coton-tige en silicone – Efficace ?

Défi écologique - éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique - coton-tige silicone

De la même façon, je l’ai utilisé à deux ou trois reprises avec les deux formats proposés (un lisse et un avec petits picots).

J’ai obtenu le même résultat que le bâtonnet en bois en termes d’efficacité (après vérification avec un coton-tige).

En termes de sensation, celui avec picots chatouille. Sinon, la matière est plutôt glissante. Une sensation également de fragilité. J’ai eu l’impression que si j’appuyais trop, la partie siliconée se désolidariserait du bâtonné.

Prix indicatif : environ 8€ les deux étuis de deux coton-tiges

Avantages : réutilisable. Les cotons-tiges sont présentés dans un étui qui les protège de la poussière et permet de les transporter facilement.

Inconvénients : semble peu efficace et fragile.

Peu concluant donc en ce qui me concerne.

Coton-tige recyclable et compostable – Efficace mais…

Défi écologique - éco-geste n°2 : alternatives au coton-tige plastique - coton-tige recyclable et compostable

Ils ressemblent en tout point à un coton-tige classique si ce n’est la matière de la tige.

Prix indicatif : environ 15€ les 5 boîtes de 200 coton-tiges (1000)

Avantages :

  • Je retrouve l’efficacité des coton-tiges habituels.
  • Les sensations sont les mêmes.
  • En plus, selon le fournisseur, ils sont à la fois recyclables et compostables.

Inconvénients :

  • Ils sont eux aussi amenés à disparaître ces prochaines années.
  • Cela reste du jetable.
  • De plus, les ORL les considèrent comme dangereux. Il existe un risque d’atteinte du tympan et de formation de bouchon, le coton-tige ayant tendance à repousser plutôt qu’à enlever le cérumen du conduit auditif.

De mon côté, je ne suis pas sujette aux bouchons et n’ai jamais eu de problèmes avec les coton-tiges.

Résultat : je suis satisfaite

Pour conclure

Pour l’instant, je reste sur le coton-tige recyclable. Au moins dans un premier temps.

Par contre, je changerai certainement la façon de l’utiliser (moins intrusif) et la fréquence que j’espacerai au fur et à mesure.

Je compte également essayer de plus en plus le nettoyage à l’eau avec essuyage.

Deux bonnes raisons à cela :

  • le coton-tige est amené à disparaître
  • en tant qu’éco-citoyen, je me dois d’essayer de limiter voire éliminer tout ce qui est jetable quand c’est possible.

Et vous, quelle solution avez-vous choisi pour remplacer le coton-tige plastique ?

N’hésitez pas à le partager et nous faire un retour d’expérience via un commentaire.

Si cet article vous a plu, vous pouvez liker et partager.

Au plaisir de vous lire.

Sophie

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Vincent Paimparay

    Bonjour Sophie,

    Qu’ils soient utilisés pour son hygiène personnel où pour du nettoyage domestique, le problème reste entier.
    Que faisons-nous des cotons tiges usagés du stock qu’il nous reste ?
    Faut-il les découper en petits morceaux ? Les brûler ?
    Oui, c’est peut-être un de nos derniers coton-tige en stock qui finira dans le gosier d’un animal….
    Agissons dès maintenant

    Vincent

    • Sophie Willocquet

      Bonjour Vincent,
      Tu as raison de dire qu’il faut agir maintenant.
      Néanmoins, attention à ne pas vouloir tout jeter pour autant. Derrière l’achat de tout produit, il y a un impact écologique souvent non négligeable lié à sa production, son transport…
      Ne pas le consommer reviendrait à gaspiller. Maintenant qu’il est produit, il est difficile de revenir en arrière.
      Pour limiter son impact futur, il faut au minimum l’utiliser à bon escient et le jeter dans les bonnes filières. Ce qui pollue aujourd’hui vient essentiellement de ce qui est jeté n’importe où sans respect pour la nature.
      Par la suite, il faudra cesser d’acheter ces produits.
      A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :