Contes et nouvelles

Conte “Un essaim en danger”

Je vous propose aujourd’hui ce nouveau conte “Un essaim en danger” à l’occasion de la Journée Mondiale des Abeilles. Laissez-moi vous conter ainsi l’histoire d’Abel, une petite abeille qui apprend qu’elle doit quitter la ruche avec le reste de la colonie. En effet, l’essaim est en danger suite à la diffusion de pesticides dans le champs voisin.

Je vous laisse découvrir.


Une essaim en danger - Abel petite abeille - mon alter eco
Image par Clker-Free-Vector-Images de Pixabay

Un essaim en danger

Où est maman ?

Abel, une petite abeille, revenait de l’école avec son père.

« Maman est à la maison ? » demanda Abel à son père. Il ne l’avait pas vue ce matin à son réveil, celle-ci étant déjà partie travailler.

« Pas encore mais elle ne devrait pas tarder maintenant. En attendant, tu peux faire tes devoirs. De cette façon, nous passerons directement à table quand elle sera revenue. » lui dit son père.

« D’accord papa. Mais elle est où ? »

Cela faisait plusieurs semaines qu’Abel voyait ses parents partir tous les matins et rentrer tard complètement épuisés.

Au début, ils partaient tous les deux mais, depuis quelques jours, ils partaient chacun leur tour. Ils ne le laissaient plus seul avec son grand-père.

En effet, Papi était malade depuis un mois et cela s’aggravait de jour en jour. Il toussait de plus en plus. Alors, pour ne pas l’épuiser, ses parents gardaient Abel tour à tour.

« Tiens, voilà ta mère » lui dit son père.

Et effectivement, elle se tenait là, sur le pas de la porte

Epuisée mais souriante.

« Maman ! » s’exclama Abel, lui sautant dans les bras. Sa mère l’embrassa.

« Tu as passé une belle journée, mon coeur ? Oui ? Allez, va faire tes devoirs pendant que je prends ma douche et que ton père fait le dîner. Je ne voudrais pas me coucher trop tard. Je suis épuisée. ».

Mais alors qu’Abel allait vers sa chambre, il entendit sa mère dire à son père « C’est bon. L’endroit n’est pas idéal mais c’est un début. Une fois aménagé correctement, nous devrions y être très bien. En plus, l’environnement est agréable. »

Un essaim en danger - Ruche artificielle - mon alter eco
Image par Mostafa Elturkey de Pixabay

Abel revint aussitôt sur ses pas.

« Oh non. On ne va pas déménager. On est bien ici. En plus, j’y ai tous mes copains. »

« Abel, nous en parlerons plus tard. Va faire tes devoirs. »

« Mais Maman… »

« Ecoute ta mère » lui dit son père.

Abel, mécontent, partit en courant vers sa chambre avant de claquer la porte derrière lui.

« Abel » cria son père.

« Laisse. Je vais lui parler. Nous lui devons des explications de toute façon. C’est dur pour lui. C’est aussi son foyer. »

Elle frappa à la porte de la chambre d’Abel et entra.

Abel n’eut pas le temps de cacher ses larmes.

Elle le rejoignit sur le lit et le prit dans ses bras.

« Abel, sache que nous sommes tristes également à l’idée de partir d’ici. Mais nous n’avons pas le choix. Tu as dû remarquer à quel point ton grand-père est malade. »

« Et bien, il n’y a qu’à appeler l’abeille guérisseuse. Elle va lui donner un médicament et cela ira mieux. Un peu de propolis et du miel et il ne toussera plus. »

« Ce n’est pas si simple Abel. Nous avons déjà essayé plein de traitements et cela ne fonctionne pas. En plus, ton grand-père n’est pas le seul à être malade. La maladie est en train de s’étendre à toute la ruche. »

« On va tous être malades alors ? On ne va quand même pas abandonner grand-père ? ».

Essaim en danger - Abeille avec un masque - mon alter eco
Image par Ralf Uy de Pixabay

Abel commençait à avoir peur.

« Non, rassure-toi. Nous savons d’où vient le problème et il suffit de changer de région pour que tout le monde aille mieux. Tu te rappelles quand nos voisins nous ont dit qu’ils avaient vu les humains pulvériser du produit sur les champs ? Et bien, ce produit est très dangereux. Non seulement nous le respirons mais nous l’avalons aussi car il se dépose sur les plantes. »

« Mais pourquoi ils font ça ? Je pensais que si nous allions mal, ils n’allaient pas bien non plus ? Papi dit que sans nous, il n’y aurait plus certains fruits et légumes. Alors pourquoi on ne leur demande pas d’arrêter ? Il suffit de leur dire que c’est dangereux. »

« D’autres humains ont bien essayé mais cela n’a pas fonctionné. Et nous ne pouvons pas attendre. Toute la ruche est en danger. »

Pesticides - Fruits et légumes en danger - mon alter eco
Image par Clker-Free-Vector-Images de Pixabay

« Mais on va aller où ? »

« Ton père et moi avons trouvé un refuge. La reine est d’accord pour que la colonie s’installe là-bas. »

« C’est quoi un refuge. »

« C’est un abri fabriqué pour nous par les humains. Une ruche artificielle. Le refuge que nous avons trouvé est bien. Il est neuf. Il se trouve dans un jardin bio plein de fleurs et proche de la forêt. Tu verras. Tu t’y plairas. »

« Et tu es sûre qu’il n’y a pas de frelons là-bas ? » demanda Abel, effrayé.

Les frelons lui faisaient vraiment peur.

« J’en suis certaine. Les humains ont mis des pièges. Nous devrions donc être à l’abri. Mais maintenant que la reine a donné son accord, nous ne devons pas traîner. Nous devons faire vite pour être les premiers arrivés. Ce type d’endroits est très demandé aujourd’hui. Nous partirons donc ce week-end. »

« Alors ça veut dire que les copains seront là aussi ? »

« Effectivement, toute la colonie suit. Alors, qu’en dis-tu ? »

« J’aurais une grande chambre ? »

« On verra. Maintenant, fais tes devoirs. Je ne voudrais pas dîner trop tard. Ton père et moi sommes fatigués et toi, tu as école demain. »

« D’accord maman. »

« Très bien. Alors je prends ma douche et nous dînons. Fais-moi un bisou, mon coeur. Tu verras. Tout sera pour le mieux. »


J’espère que ce conte “Un essaim en danger” vous aura plu. Je souhaitais alerter sur le déclin en cours des abeilles.

Car le grand-père d’Abel a raison.

Sans les abeilles, l’homme est en danger.

Nous avons besoin d’elles pour pouvoir vivre et être en bonne santé.

Or, les pesticides, l’agriculture intensive ou les monocultures les mettent en danger. Sans parler du réchauffement climatique.

Néanmoins, nous pouvons tous agir à notre niveau.

En effet, nous pouvons bien sûr privilégier les aliments bio mais pas seulement. Cette courte vidéo (2mn) vous donne quelques pistes à mettre en place chez vous.

De même, si vous avez des enfants, je vous invite à regarder l’émission “C’est pas sorcier” sur le déclin des abeilles (25mn). Elle permet de les sensibiliser avec un vocabulaire adapté à leur âge.

Et pourquoi pas, réaliser un mini sanctuaire à abeilles si vous disposez d’un jardin.

Faites-moi part de vos retours.

Peut-être avez-vous installé une ruche chez vous comme le font de plus en plus de personnes.

Et comme à l’habitude, partagez, commentez, likez. Et n’oubliez pas que vous pouvez retrouver d’autres contes ici.

Au plaisir de vous lire.

Sophie

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :